Covid-19 : une prime exceptionnelle pour le personnel médico-social
© DR

Covid-19 : une prime exceptionnelle pour le personnel médico-social

Publié le 12/10/20

La session s'est déroulée le lundi 12 octobre avec les 62 conseillers et conseillères du Département de Loire-Atlantique qui ont débattu d'une quinzaine de dossiers. Retrouvez les décisions majeures et la possibilité de revoir en vidéo les débats diffusés au cours de cette journée, 3e session de l'année 2020. 

Primes exceptionnelles Covid-19 : le Département verse 6,38 M€ aux structures

Le Département de Loire-Atlantique va assurer le versement d’une dotation exceptionnelle de 6,38M€ aux établissements, services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) mobilisés pendant la période sanitaire. Plus de 9 600 professionnel·les sont concerné·es dans les secteurs de l’aide à domicile, de la protection de l’enfance, du handicap et des personnes âgées.

La décision avait été annoncée par l’État mais elle ne garantit pas l’égalité de traitement au plan national et nécessite un effort supplémentaire pour les Départements. Au regard de l’enjeu, le Département de Loire-Atlantique a pris ses responsabilités et rend possible le versement de cette prime aux équipes qui se sont fortement investies. Ce sera aux responsables d’établissements de ventiler cette prime exceptionnelle, en fonction de la présence de leurs personnels lors de la période de crise. annonce Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique.

6,38 M€ financés par le Département

Le Département de Loire-Atlantique assure le financement de la dotation exceptionnelle, soit 6,38 M€, directement versée aux structures et répartie de la façon suivante :

  • 2,56 M€ pour les services d’aide et d’accompagnement à domicile.
  • 1,63 M€ pour les ESMS du secteur handicap.
  • 136 000 € pour les établissements non-médicalisés pour personnes âgées.
  • 2,03 M€ pour les établissements de la protection de l’enfance.

Chaque structure est chargée de préciser les conditions d’attribution et de verser d’ici la fin de l’année 2020 la prime Covid-19 aux salarié·es concernés, selon les modalités définies par le Département.

Quelques exemples de décisions du Département en lien avec le Covid-19

  • Un million de masques commandés dès le 23 mars pour les personnes qui intervenaient dans les champs de la protection de l'enfance, des EHPAD et des services d'aide à domicile ; 
  • Le financement à 50 % et la commande de centaines de milliers de masques pour les communes en avril ;
  • Dès mars, un fonds de soutien de 2 millions d'euros pour les associations culturelles, sportives, vie citoyenne.
  • Différentes aides d'urgence pour les habitant·tes en difficultés ;
  • 21 millions d'euros pour soutenir l'activité des entreprises de travaux publics ;
  • À la rentrée 2020, l'achat de masques pour les élèves de tous les collèges de Loire-Atlantique ;
  • Plus de 1500 analyses quotidiennes de tests covid-19 par le laboratoire départemental Inovalys ;

 

Des prêts d’ordinateurs pour lutter contre la fracture numérique

Le Département de Loire-Atlantique et le collège Rosa Parks expérimentent le prêt d’ordinateurs aux élèves pâtissant d’un manque d’équipement numérique à domicile. Cet initiative vise à réduire la fracture numérique entre élèves, révélée par le confinement.

Le Département finance la future Maison des personnes en situation de handicap (MDPH)

Les conseillers et conseillères du Département ont voté un budget de 3,35 M€ pour aménager les espaces intérieurs de l’immeuble qui accueillera la future maison départementale des personnes en situation de handicap (MDPH) à Saint-Herblain. Le coût total du projet financé par le Département de Loire-Atlantique s’élève à 14,78 M€.

Un projet ambitieux

Il s’agit de créer un nouveau lieu d’accueil du public qui constituera un véritable espace ressources pour toutes les questions liées au handicap. L’autre partie du bâtiment regroupera les bureaux et les espaces de travail collectifs. Superficie à aménager par le Département : 3 800 m² sur 6 niveaux. Le Département de Loire-Atlantique a récemment acquis pour 11,43 M€ un immeuble à construire afin d’installer la future MDPH. Celle-ci occupe actuellement des locaux route de Vannes à Orvault et devrait rejoindre sa nouvelle adresse d’ici 2023 avenue Jacques Cartier à Saint-Herblain.

Aménagement intérieur concerté

L’aménagement intérieur portera à la fois sur l’organisation des espaces, le mobilier spécifique et une signalétique adaptée.

Cet important projet a été pensé collectivement » rappelle Philippe Grosvalet, Le Département a engagé un travail de concertation cette année avec les partenaires et différents professionnels de la MDPH, l’objectif étant de créer au sein de ce bâtiment un lieu d’accueil et d’accompagnement exemplaire des personnes en situation de handicap.


Un futur lieu de vie partenarial

La réflexion des nouveaux locaux porte également sur un lieu ressources sur le handicap conçu pour les personnes en situation de handicap et les différents partenaires. Les associations, les institutions pourront disposer d’espaces aménagés pour recevoir des personnes, réunir les partenaires et susciter de nouveaux échanges. Il s’agit de créer toutes les conditions pour créer du lien social avec les personnes en situation de handicap et les aidant·es.

Chiffres clés


Chaque année, 20 000 personnes franchissent le seuil de la MDPH de Loire-Atlantique et 50 000 personnes la contactent par mail ou par téléphone. 

800 € pour les jeunes en situation de précarité touché·es par la crise sanitaire

Le Département, financeur du fonds d’aide aux jeunes (FAJ) au titre de la politique jeunesse, et Nantes Métropole, compétente depuis 2017 pour l’attribution des aides avec les 24 communes de son territoire, ont décidé de doubler l’aide d’urgence des 16-24 ans : plafonnée jusqu’à présent à 400 €, l’aide passe à 800 € par jeune et par an. Les missions locales sont chargées de l’attribuer directement aux bénéficiaires.


Qu’est-ce que le Fonds d’aide aux jeunes ?

Le fonds d’aide aux jeunes (FAJ) est une aide temporaire individuelle destinée aux jeunes en grande difficulté sociale et qui ne peuvent pas s’appuyer sur la solidarité familiale. Il permet de faire face à différents besoins notamment de subsistance.

La crise sanitaire a aggravé la pauvreté chez les jeunes. Les plus précaires sont davantage fragilisé·es et rencontrent des difficultés quotidiennes pour se nourrir, se loger et accéder au marché de l’emploi. Beaucoup d’entre eux sont hors des radars et manquent de ressources. En mobilisant cette aide d’urgence, le Département de Loire-Atlantique apporte un soutien indispensable aux jeunes, déclare Philippe Grosvalet.

En savoir + sur le FAJ

Revoir les débats en vidéo

Session du 12 octobre 2020 - Les débats du matin

 

Session du 12 octobre 2020 - les débats de l'après midi

 

La prochaine session aura lieu le 14 décembre et portera sur l'orientation budgétaire de l'année 2021. 

Partagez cette page :

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique